Peindre une poupée kokeshi

How to paint a DIY kokeshi doll

Dans ce pas-à-pas, j’utilise cette poupée à peindre que j’ai dessinée pour Folkeshi. Elle est disponible à l’unité, ou par lot de cinq.
In this tutorial, I use this DIY kokeshi I draw for Folkeshi. It’s available by unit or by lot of 5 blanks.

1. Choisissez votre matériel. Ici, j'ai utilisé un peu d'aquarelle (le rouge, le vert, le rose), un peu de gouache jaune, de l'encre noire, un pinceau moyen et un pinceau très fin, un crayon de papier et une gomme. Il est aussi possible de n'utiliser que de la gouache, ou bien des crayons de couleurs, des feutres...
Choose your tools. On this example I used some watercolors (the red, green and pink hues), some yellow gouache, black ink, a medium and a tiny brush, an eraser and a pencil.

Tools for painting a blank kokeshi doll

Le bois a parfois tendance à faire « baver » les couleurs. Si vous souhaitez tracer un visage très fin, je vous conseille de poncer le visage. Utilisez pour cela un morceau de papier de verre de grain 280 (le papier pour poncer le plâtre, 280 aussi, fonctionne très bien ; idem pour la paille de fer, celle pour les finitions), et frottez uniformément dans le sens des fibres de bois – elles forment de petits traits à la verticale. Essuyez bien les poussières avant de peindre.
The wood sometimes makes the colors blur. If you wish to paint dainty face features, my advice is to slightly sand the face. Please use some sandpaper, size 280 (some papers made to sand plaster work well too), and scrub in the same direction as the wood grain – they make tiny vertical lines. Wipe carefully the dust before painting.

2. Dessinez un modèle à main levée pour vous aider à placer le motif sur la poupée. Pour ce projet, j'ai fait un croquis au crayon et aux feutres, puis un essai de peintures sur un papier épais... et un autre sur un rouleau vide, pour m'habituer à peindre sur une surface courbe.
Sketch an example on a paper sheet to help you place the motif on the doll. For this project, I did a sketch with pencils and markers, then a try on a thick paper (that will absorb the paint like wood may)... and a second one on a paper roll, to get used to paint on a curved surface.

peindre une poupée kokeshi brute

3. Commencez par les motifs du corps, qui demandent moins de précision que le visage. Peignez chaque couleur après l'autre, en laissant bien sécher entre deux.
You may want to start with the body decor, as it asks for a less precise hand than the face. Add colors one by one, letting each layer dry completely before the next.

painting a blank kokeshi doll

4. Une fois que la peinture est bien sèche, tracer les contours des cheveux et les traits du visage au crayon. Avec un pinceau fin, peignez soigneusement les contours, les yeux, les sourcils... Plus votre pinceau est sec, moins la peinture « file » dans le grain du bois. Contrôlez bien la quantité d'eau du pinceau pour les traits les plus fins. Remplissez les zones plus larges, comme les cheveux, avec un pinceau plus gros.
Once the body of the doll is dry, sketch the hair and the face. With a small brush, trace the lines around the hair and the delicate features : the eyes, the nose, the mouth... The paint blurs a lot less when your brush is rather dry, so you'd want to control the water volume in the brush for the finest lines. When it's done, fill the hair with a larger brush.

sketch the face of the doll first

5. Mettre au propre. Une fois que tout est complètement sec, vous pouvez venir gommer les traits de crayons s'ils sont encore apparents.
Erasing. Once all the paint is perfectly dry, you can erase the remaining pencil lines.


6. Finitions. Selon vos préférences, vous pouvez laisser la poupée brute, la vernir ou la cirer.
Finish. According to your tasten you can leave the kokeshi as it is, or varnish it, or use wax to make it slightly shine.

a DIY kokeshi doll with camellias


7. Et voilà !
Inspirez-vous et partagez vos créations sur Instagram avec #folkeshiandme !
All done !
Get inspired and share your creation on Instagram with
#folkeshiandme !

Laetitia HebertComment