Une kokeshi, c'est quoi ?

visuel-folkeshi.jpeg

"Kokeshi" est le mot japonais utilisé pour désigner un type de poupée très particulier, fabriqué originellement dans le Nord du Japan. Ces poupées en bois sont réalisées depuis environ un siècle. Avec le temps, leurs usages ont changé, et leurs formes se sont diversifiées.

Au début du 20e siècle, les petites filles s'en servaient de jouet, et la kokeshi finissait souvent au feu une fois l'enfant grandi ! Dans les années 1950, les kokeshi sont achetées comme souvenirs, dans les stations thermales, nombreuses dans le Tohoku, et dont les Japonais sont de grands amateurs. Aujourd'hui, c'est un objet de décoration, et de collection.

Par convention, on distingue deux types de kokeshi : les "créatives", parfois appelées "modernes", et les traditionnelles. Ces deux grands genres de kokeshi sont encore produits aujourd'hui.

Le style traditionnel

KokeshiTraditionnelle

Pour le dire vite, les kokeshi traditionnelles ont un design très simple : un corps cylindrique surmonté d'une tête ronde, et décoré de motifs floraux en rouge, jaune, vert ou violet. Dans le détail, c'est plus compliqué, car il existe 11 styles officiels, et chaque artisan (près de 200 actuellement) apporte sa patte... On y reviendra plus tard ! Les artisans des styles traditionnels suivent un apprentissage rigoureux, d'un dizaine d'années anciennement, de 4 à 5 ans maintenant, auprès d'un maître kokeshi. Le maître leur transmet son savoir-faire, le style hérité de ses prédécesseurs, et ses caractéristiques plus personnelles. Ce principe de transmission permet de retracer précisément chaque kokeshi, et de l'identifier.

Souvent, le métier est transmis de père en fils (de père en fille, c'est plus rare) - et les épouses sont parfois formées dans la foulée. Dans la famille Sato qui travaille le style Yajiro, on est artisan-kokeshi depuis 1888 ; aujourd'hui, les parents partagent un atelier avec leurs deux fils.

L'artisanat des kokeshi traditionnelles a grandi autour des stations thermales ; le nom du village est souvent devenu le nom du style caractéristique de la région. On trouve ainsi sur la carte du Japon Naruko-onsen, Zao-onsen, Tsuchiyu-onsen... Les poupées traditionnelles sont toutes fabriquées dans le Tohoku, la grande région au Nord de Tokyo, partiellement dévastée en mars 2011 par le tremblement de terre, le tsunami et l'accident nucléaire.

Les kokeshi créatives ou modernes

collection-kokeshi

Le style créatif, libéré des contraintes étroites des styles et des traditions, débute dans le milieu du 20e siècle et devient très vite populaire. Les kokeshi prennent de nouvelles formes, les artisans leur peignent des kimonos détaillés, des grands cils ; les corps sont parfois ornés de paysages japonais, ou bien d'un poème calligraphié. Des pièces supplémentaires permettent d'ajouter des casques de cheveux, des manches de kimonos... Les poupées sont toujours en bois, mais certaines pièces sont usinées en grande série. Elles ne sont pas toujours signées, et sont très difficiles à identifier.

Après ce grand enthousiasme des années 1950-1960, la mode a passé... Aujourd'hui, l'industrie des kokeshi créatives se trouve noyée par les répliques en plastique et autres figurines inspirées des kokeshis. Il reste tout de même quelques ateliers individuels, et un grand centre de production dans la préfecture de Gunma, dans la grande région autour de Tokyo.

Parmi les nombreuses formes de kokeshi créatives, vous avez peut-être déjà vu celles avec un casque de cheveux noirs, ou bien celles en forme d'oeuf... Qui sont personnellement un de mes favoris !

Et vous ? Comment avez-vous découvert les kokeshi ?